« De la gestion budgétaire à l’accompagnement familial »

« De la gestion budgétaire à l’accompagnement familial »

Un colloque organisé par le collectif des services délégués aux prestations familiales PACA en collaboration avec l’Uraf et le CNDPF le 13 septembre à Marseille.

La mesure judiciaire d’aide à la gestion du budget familial (MAGBF) est un outil de la protection de l’enfant qui est mis en œuvre pour répondre aux besoins fondamentaux de l’enfant et soutenir les parents dans leur pouvoir d’agir.

Cette journée animée par la volonté de mieux faire connaître ce dispositif de protection de l’enfance a accueilli 95 personnes.

Après le mot de bienvenue de Jean-Didier Girard, chef du service Protection des majeurs à l’Udaf des Hautes-Alpes, et Mme Armando, présidente de l’Uraf, les intervenants ont pu livré leur réflexion et leur pratique.

Mme COIPLET de la DREETS a ouvert la rencontre en soulignant l’importance de la mesure et du travail partenarial. Elle travaille depuis longtemps avec le collectif des services DPF de la région qui a participé à la rédaction des deux derniers schémas régionaux MJPM DPF et de la mise en œuvre de l’observatoire régional des familles bénéficiant de la MJAGBF.

M. ROSENCZVEIG, magistrat honoraire, Président commission UNIOPSS, membre du Bureau CNPE, s’est exprimé sur « les besoins fondamentaux et les droits de l’enfant » en interrogeant la place des besoins de l’enfant, de l’intérêt supérieur et de ses droits.

  • Lors de la première table ronde, « MJAGBF du référentiel à l’éthique professionnelle », Mme Tailleux administratrice CNDPF, a retracé l’historique de la mesure et a présenté le référentiel. Si celui-ci est un outil utile pour les professionnels, il ne peut devenir un cadre trop rigide et doit s’accompagner d’une posture qui met en jeu l’éthique.
  • La deuxième table ronde : « La MJAGBF en articulation avec les autres mesures de la protection de l’enfance », en présence Mme YOUSSOUF CD13, Mme LEWEST Udaf13 Cheffe de service, M.BOCQUIAUX CNDPF, administrateur, a éclairé les bénéfices pour la famille d’avoir des accompagnements conjoints ou successifs pour les différents services intervenant. Il a été également souligné la vigilance que doivent avoir les différents services pour faciliter la participation des familles ainsi que la nécessité pour les institutions de favoriser ce travail partenarial.
  • Troisième table ronde : Plus-value de la mesure AGBF pour le maintien du toit et l’amélioration du cadre de vie : du référentiel à l’éthique professionnelle, en présence de Mme CAÏMANO Udaf13, dispositif des expulsions domiciliaires – Mme CUTELLAS, chargée de prévention et d’action sociale Bailleur social ERILIA – M.BRETHES Udaf 83, délégué aux prestations familiales, a mis l’accent sur une expérimentation qui conduit les familles vers une demande de MJAGBF avec pour objectif le maintien du toit ou le cas échéant le relogement. Ce dispositif est basé sur les principes suivants :
    • L’ « aller vers » puisque ce dispositif privilégie la visite à domicile ;
    • Le renforcement de l’accès aux droits, et d’activation des dispositifs de droit commun ;
    • La mobilisation du réseau, et l’inscription dans une logique de coordination des interventions.
  • La quatrième et dernière table ronde : Soutenir la place des parents avec le support de la MJAGBF, en présence de M.BANIZETTE, Tribunal de Gap, Juge des enfants, Mme BOEUFGRAS déléguée aux prestations familiales Udaf05, M. IMBERT, référent Enfance et Famille CD 05, Mme LEWEST, chef de service Udaf06, nous a livré la réflexion des professionnels sur leur pratique et sur les enjeux de la coopération avec les parents, les services et le tribunal. Il a été souligné l’intérêt pour chaque intervenant d’être un interlocuteur particulier pour la famille tout en gardant une ligne directrice commune.

La journée a été conclue par M.SOCHARD, psychosociologue, praticien chercheur action collaborative qui nous a livré sa réflexion sur le pouvoir d’agir des parents. Il a interrogé les conditions à mettre en œuvre pour construire une relation d’accompagnement des familles qui n’aille pas à l’encontre des valeurs d’émancipation et d’autonomie recherchées.

Tous ces apports ont contribué à la réussite de ce colloque.
Les actes du colloque seront bientôt en ligne sur le site de l’URAF PACA.