Un dispositif d’insertion par le logement accompagné pour des personnes isolées, en grande difficulté et ne pouvant vivre de façon autonome en raison de leur âge ou de leur handicap.

Les « Famille – Gouvernante » sont nées, dans les années 90, à l’initiative de l’Udaf de la Marne, confrontée à de nombreux suicides et à un fort taux de personnes marginalisées et sans domicile fixe, parmi la population suivie en mesures de protection. Depuis lors, cette expérience a fait son chemin au sein des Udaf et le dispositif s’est adapté aux besoins locaux. L’idée, fondée sur des valeurs de solidarité, est de créer un environnement à dimension familiale, au sein d’un petit groupe de personnes qui ne peuvent vivre de façon autonome. Les liens qui se tissent entre les résidents (ou colocataires), autour de la gouvernante (ou « Maîtresse de maison »), leur permettent de vivre dans un cadre stable et rassurant.

Afin de réserver l’utilisation de cette appellation à des projets respectant l’esprit et les objectifs du concept, il est apparu important de déposer la marque « Famille -Gouvernante »

François Fondard, président de l’Unaf de 2006 à 2015.

L’Udaf des Hautes Alpes s’est engagée et a concrétisé ce projet en 2021. Un 1er appartement à été mis à disposition de 4 colocataires en avril. Toutes les personnes sont sous mesure de protection gérée par l’Udaf et ont bénéficié de la préparation à cette installation.

Le projet a pu se concrétiser grâce à l’intégration de notre projet dans le programme expérimental 10000 logements accompagnés porté par l’OPH et la Caisse du logement locatif social, La DDETSPP, le département et l’ARS, jusqu’en Août 2023.

 

L’objectif de l’Udaf est de démontrer la pertinence de ce projet pour le pérenniser et le déployer sur le territoire des Hautes Alpes. Il est en ce sens inscrit  le Plan Départemental pour l’Amélioration du Logement et de l’Hébergement des Personnes Défavorisées (PDALHPD).

« Famille-Gouvernante », c’est un programme d’habitat inclusif qui permet de vivre chez soi avec d’autres personnes tout en étant accompagné par des professionnels pour la vie quotidienne et les activités collectives.

Ainsi, pour permettre l’accès à une vie plus autonome, les colocataires bénéficient des services d’une équipe de maîtresses de maison, constituée de 3 techniciennes de l’intervention sociale et familiale de l’Association familiale – ADMR. 

Vivre à plusieurs nécessite de définir quelques règles de vie simples et de s’accorder sur les façons de s’organiser, de s’exprimer et de respecter les choix de chacun. Pour y parvenir, un projet de vie sociale et partagé est construit avec l’aide des intervenants. Les valeurs et les principes de fonctionnement sont portés par les colocataires. Une charte est en cours d’élaboration et symbolise l’engagement des habitants et des professionnels à ce projet de vie sociale et partagée.

Le logement est proche du centre ville, des commerces et des équipements collectifs afin de faciliter les déplacements et contacts avec l’extérieur.

Le dispositif est porté et/ou soutenu par l’OPH 05, la Fondation Edith Seltzer, la CGLLS, la DDCSPP, le Conseil départemental, et l’ARS. Il est encadré par des commissions de suivi et l’intervention des bailleurs sociaux, de la DDCSPP, du SIAO, du département, de la psychiatrie Nord, centre et Sud, du CSAPA et de l’ADMR.

Signature convention Udaf-ADMR – avril 2021

Lire le communiqué de presse de l’Udaf.
Et l’interview de la coordinatrice du projet à l’Udaf.

Contact : 06 33 16 85 14 / sboeufgras@udaf05.unaf.fr