Poursuite de la chute de la fécondité

Poursuite de la chute de la fécondité

Avec 1,925 enfants par femme en 2016, la fécondité connait son plus bas niveau depuis 13 ans et sa plus forte baisse sur 24 mois depuis la récession de 1993. Il naît un enfant de moins pour 10 femmes par rapport à 2010. graphique chute fécondité

Cette baisse de la fécondité est la cause principale de la baisse des naissances en 2016 : 14 000 enfants en moins en 2016, après une baisse spectaculaire de 20 000 naissances en 2015.

Ces chiffres confirment les craintes de l’UNAF. Difficultés économiques, manque de confiance en l’avenir, politique familiale instable et rognée depuis des années ont très certainement concouru à modifier les projets parentaux. En effet, comme le précisait en 2009 une des études européennes les plus exhaustives sur l’impact des politiques familiales, « La réduction des politiques de soutien aux familles peut avoir un effet négatif sérieux » sur les décisions des familles d’avoir un enfant [3].

Plus d’information sur le site de l’UNAF